Réseaux Sociaux
SORTIES ILLIMITÉES. OPPORTUNITÉS ILLIMITÉES. PAS DE FRAIS ANNUELS

TuneCore et Believe s’associent à MIDiA pour une étude mondiale inédite.

LONDRES, BROOKLYN ET PARIS, jeudi 25 mars 2021 : MIDIA et TuneCore/Believe publient aujourd’hui une nouvelle étude sur les créatrices dans la musique. Cette enquête passe en revue les défis auxquels les artistes féminines sont confrontées, mais analyse également leurs expériences, leurs inspirations et leurs ambitions dans l’industrie actuelle.

L’étude est publiée dans le cadre du Women’s History Month, un mois placé sous le signe de la commémoration des grands accomplissements réalisés par les femmes tout au long de l’histoire aux États-Unis. Elle vient s’ajouter aux excellents travaux déjà réalisés par de nombreuses organisations qui luttent pour l’égalité des sexes. Ce rapport nous permet de mieux comprendre les difficultés que rencontrent les femmes dans le monde de la musique. Il nous offre un témoignage direct de leurs expériences et de leurs points de vue, qu’elles subissent des formes directes de discrimination ou souffrent des conséquences de la sous-représentation chronique des femmes dans l’industrie, des préjugés qui persistent ou d’une perte de confiance.

Pour la première fois dans l’histoire de la musique, le rapport intitulé BE THE CHANGE : Women Making Music 2021 rassemble les témoignages de 401 créatrices : des artistes, des compositrices, des productrices ou encore des DJ des quatre coins du monde. La plupart d’entre elles sont des artistes indépendantes qui cherchent à faire carrière dans la musique, mais dont l’ascension est entravée par le fonctionnement même de l’industrie. Certaines sont leur propre cheffe ; elles gèrent leur label ou leur entreprise de production, et d’autres ont signé avec des maisons de disque ou viennent de se lancer comme compositrices indépendantes. Elles sont livrées à elles-mêmes dans une industrie complexe, largement dominée par les hommes.

Les défis auxquels les femmes sont confrontées et les barrières qui se dressent devant elles sont dénoncés par un nombre croissant de groupes et de communautés dans l’industrie. Toutefois, ces obstacles perdurent et sont mal compris : de nombreuses questions restent sans réponse. Si plusieurs créatrices s’accordent à dire que la situation a évolué ces dernières années et que le sujet est abordé plus ouvertement et avec plus de transparence, elles affirment qu’il reste du chemin à parcourir pour faire bouger les lignes. Des termes comme « sur la forme » et « belles paroles » reviennent régulièrement pour décrire la situation actuelle, alors que ces artistes ont une idée précise de ce qu’impliquerait un changement tangible.

L’étude expose donc les priorités à établir pour y parvenir. Ces mesures sont basées sur ce dont les créatrices du monde entier expliquent avoir besoin aujourd’hui et à l’avenir pour faciliter l’intégration des femmes dans l’industrie, mais aussi pour qu’elles soient mieux représentées, reconnues et récompensées pour leur talent, leurs compétences et leurs accomplissements.

Quelques points clés de l’étude :

● Il existe une différence notable de traitement entre les genres dans l’industrie de la musique : sur 401 créatrices interrogées dans le monde, 81 % pensent qu’il est plus difficile pour les artistes féminines que pour leurs pairs masculins d’être reconnues.

●  Ceci peut être relié au fait que les créatrices indépendantes ne peuvent s’identifier qu’à peu de modèles féminins (81 % sont « d’accord », 49 % sont « tout à fait d’accord »).

●  Près de deux tiers des créatrices identifient les agressions sexuelles ou le fait qu’elles soient considérées comme des objets comme étant un défi majeur, ce qui en fait de loin le problème le plus souvent cité.

●  La sexualisation des femmes et le fait qu’elles tendent à être considérées comme des objets sont une conséquence (ou un symptôme) du déséquilibre des dynamiques de pouvoir, comme le révèlent les « trois plus gros défis » auxquels les femmes sont confrontées : la discrimination fondée sur l’âge (pour 38 % d’entre elles), le manque d’accès aux ressources d’une industrie dominée par les hommes (36 %) et leur faible rémunération (27 %).

●  Ces défis majeurs sont les symptômes de problèmes plus profonds d’un système qui a intériorisé des attitudes et des comportements de domination masculine : plus de 90 % des sondées affirment avoir été victimes de préjugés, la moitié d’entre elles fréquemment.

●  La composition, la production et l’ingénierie du son ont longtemps été des secteurs occupés par une majorité d’hommes, il n’est donc pas surprenant que la majorité des créatrices (63 %) s’en sentent encore exclues, ce qui contribue à en faire des domaines encore particulièrement « genrés ».

●  Bien que la représentation des femmes dans la société ait globalement augmenté ces dernières décennies, 84 % des sondées estiment qu’il existe une croyance persistante selon laquelle leur rôle principal reste la prise en charge des fonctions parentales. L’industrie de la musique veut des artistes féminines jeunes : c’est un aspect symptomatique de l’obsession pour la jeunesse du secteur, mais aussi d’une idée selon laquelle les femmes devraient connaître le succès tôt, pour ensuite se consacrer à la maternité.

●  Pour faciliter l’accès des créatrices dans l’industrie, les femmes estiment que les organisations et leaders de toute l’industrie devraient impulser des changements par le biais de la diversité, de la culture et de mesures fortes. En effet, 42 % considèrent ces trois domaines comme les piliers d’une meilleure inclusion des femmes. Par ailleurs, 38 % des créatrices pensent qu’une législation devrait venir étayer les changements organisationnels.

●  Le point de départ devrait être la création de ressources à destination des femmes et d’espaces de travail sûrs (34 %). 35 % des créatrices souhaiteraient que le changement soit enclenché sous forme d’apprentissages et d’expériences partagées, comme des sessions de coaching et de mentoring.

Andreea Gleeson, Directrice des Revenus et Vice-présidente de TuneCore a expliqué : « J’ai été surprise de découvrir que seulement 28 % des artistes TuneCore sont des femmes. Bien que ce chiffre soit supérieur à la moyenne de l’industrie, qui est d’autour de 11 %, ce n’est pas encore suffisant. Nous nous sommes associés à MIDiA pour comprendre pourquoi, alors que nos barrières sont minimes, les femmes restent à ce point sous-représentées. L’étude expose les raisons pour lesquelles les femmes ne se sentent pas soutenues et identifie les fronts principaux sur lesquels agir. Elle nous donne toutes les clés dont nous avons besoin pour impulser le changement. »

Denis Ladegaillerie, PDG de Believe, a déclaré : « Chez Believe, nous prenons l’égalité des genres très au sérieux, c’est l’un des fondements de notre entreprise. Au sein de l’industrie, nous avons la responsabilité collective de faire évoluer les mentalités et les comportements afin de créer un meilleur environnement pour toutes les femmes de notre communauté ».

Srishti Das, consultante chez MIDiA qui a participé à la rédaction du rapport, a poursuivi : « Les hommes ont un rôle important à jouer pour combler le fossé des inégalités entre les sexes, et ça commence par l’inclusion de toutes les personnes, quel que soit leur genre. Finalement, un environnement de travail mixte aura tout à y gagner : la diversité de compétences induite par un mélange des genres est précieuse. Voilà le message envoyé par les créatrices. »

Mark Mulligan, Directeur Général de MIDiA ajoute : « L’objectif de cette étude est d’éveiller les consciences sur la question, de comprendre le pourquoi du comment et d’enjoindre les acteurs de l’industrie à agir pour que les choses changent significativement.

Les expériences, les problèmes et les obstacles mis en avant dans ce rapport ne sont pas des “problèmes de femmes” qu’elles seules peuvent résoudre. Les conclusions de cette étude pointent une inégalité endémique dans le secteur qui requiert toute notre attention, notre engagement à agir et des actions courageuses. Ce n’est pas uniquement à une petite fraction du secteur ou à ces femmes d’agir, mais à tous les acteurs et organisations de l’industrie ».

FIN.


Soyez le changement #womencan

Aider à faire prendre conscience de la discrimination et des défis auxquels sont actuellement confrontées les artistes féminines. Partagez les images suivantes sur les réseaux sociaux et utilisez le hashtag #womencan pour faire partie du changement.


Notes de la rédaction

Cette étude a été menée en février 2021, via un sondage réalisé avec soin sur Internet, avec l’aide de divers réseaux d’associations et d’influenceurs de l’industrie de la musique qui travaillent directement sur les problèmes rencontrés par les créatrices. Pour en savoir plus sur cette enquête et les personnes interrogées, consultez l’annexe.

Distributeurs de l’enquête

Women in Music

Sheisthemusic

SheSaidSo

SheShreds

The F List

SoundGirls

Gender Amplified

Women in Live Music

Featured Artists Coalition

Music Managers Forum (MMF)

Association of Independent Music (AIM)

PRS Foundation

Music Publisher Association (MPA)

British Phonographic Institute (BPI)

Association for Electronic Music (AFEM)

British Council       

UD (auparavant Urban Development)

Help Musicians

Musicians Union

EMC

Lien pour le téléchargement

Rapport : SOYEZ LE CHANGEMENT Les femmes qui font de la musique

À propos de MIDiA Research

MIDiA Research est une société de conseil et d’analyse des marchés forte d’une expertise de longue date dans les domaines du divertissement et des médias numériques. Source fiable d’analyse commerciale de tous les types de divertissement, nous fournissons une compréhension approfondie des tendances et des innovations qui façonnent le secteur et les comportements du public. Nous aidons également les entreprises à mettre en place des stratégies en accord avec leur modèle commercial pour s’adapter à un paysage de consommation et de contenu numérique en constante évolution. Nos clients valorisent fortement notre expertise et notre éclairage, nos données relatives aux consommateurs de nombreux pays ainsi que nos prévisions de marché, qui leur permettent de prendre de meilleures décisions plus rapidement. Pour plus de détails, consultez notre site : www.midiaresearch.com.


À propos de TuneCore

TuneCore, détenue par Belive, est la plateforme mondiale qui permet aux artistes indépendants de se faire connaître auprès du public et de construire leur carrière via des technologies et des services de distribution, d’édition musicale et de promotion. Le service TuneCore Music Distribution aide les artistes, les labels et les managers à vendre leur musique sur Spotify, Apple Music, Amazon Music, YouTube Music, Deezer, TikTok, et plus de 150 plateformes de streaming et de téléchargement dans le monde, tout en permettant aux artistes de conserver 100 % de leurs revenus de ventes et de leurs droits dans le cadre d’un forfait annuel fixe abordable. TuneCore Music Publishing Administration accompagne les auteurs-compositeurs en gérant les licences, l’identification et la collecte des royalties générées par leurs compositions dans le monde, mais s’occupe aussi de leurs opportunités de placement à la télévision, au cinéma, dans la publicité, dans des jeux vidéo, et bien plus. Le portail TuneCore Artist propose une série d’outils et de services qui permettent aux artistes de promouvoir leur travail, de communiquer avec leurs fans et de faire connaître leur musique. TuneCore, société de Believe, est basée à Brooklyn, à New York, et possède des bureaux à Los Angeles, à Nashville, à Atlanta et à Austin, et mène des opérations mondiales au Royaume-Uni, en Australie, au Japon, au Canada, en Allemagne, en France, en Italie, en Russie, en Inde et au Brésil, ainsi que dans plusieurs marchés d’Amérique latine, d’Afrique et d’Asie du Sud-Est. www.tunecore.com

À propos de Believe

Entreprise de distribution de musique digitale leader du marché mondial, Believe aide les artistes et les labels à développer leur public et leur carrière à chaque étape de leur évolution, sur les marchés locaux du monde entier, en plaçant le respect, l’expertise, l’égalité et la transparence au cœur de ses activités. Pionnier de l’industrie numérique, Believe a développé une technologie et une organisation de données en interne afin de proposer une distribution mondiale et des solutions marketing numériques. Avec plus de 1 500 professionnels dans plus de 50 pays, Believe détient plusieurs marques, labels et entreprises, comme TuneCore, Nuclear Blast, Naïve, Groove Attack et AllPoints.

www.believe.com/fr/

Coordonnées

MIDiA Research

Contact presse : Dara Jegede

Email : [email protected] / [email protected]

Web : midiaresearch.com

TuneCore/Believe

Contact presse : Maria Ho-Burge

Email : [email protected]/ [email protected]

Web : tunecore.fr

Tags:

Notre playlist

Restez Informé

Inscrivez-vous à Notre Newsletter