Ecrit par Patrick McGuire

Certains artistes voient le confinement comme l’occasion rêvée de consacrer tout leur temps à faire de la musique. Mais si vous pensez que passer plus de temps à la maison, c’est avoir plus de temps pour écrire, enregistrer, produire et faire votre promotion, la réalité est en fait plus compliquée. Les événements actuels bouleversent aussi bien le monde dans lequel nous vivons que nos vies personnelles et limitent nos possibilités de se concentrer sur la musique. En tirant sur la corde pendant cette période d’incertitude, vous vous exposez à une sorte de burnout créatif qui peut avoir de graves conséquences sur votre carrière. C’est en vous accordant des pauses et en faisant preuve de patience et de bienveillance envers vous-même que vous pourrez être créatif et productif tout au long de la crise du COVID-19.

Soyez indulgent envers vous-même

Personne n’est épargné par les conséquences de cette crise sanitaire. Qui que vous soyez, quels que soient l’âge que vous avez et l’endroit où vous vivez, la situation actuelle a certainement modifié votre façon de vivre. Au lieu d’utiliser la musique comme un moyen d’oublier tous ces bouleversements, il est important de reconnaître que vous passez par un moment particulièrement éprouvant. Gardez-le à l’esprit lorsqu’il vous semblera impossible de terminer une chanson ou que vous vous forcerez à travailler sur votre musique. Votre concentration et votre énergie flanchent peut-être plus souvent qu’en temps normal, et c’est évidemment frustrant. Mais culpabiliser et vous en vouloir à chaque fois que vous n’arrivez pas à être aussi productif que d’habitude ne va faire qu’accentuer votre fatigue et votre sentiment d’insatisfaction. Faire preuve de bienveillance et de patience envers vous-même en cette période compliquée et pleine d’incertitudes est certainement la meilleure chose que vous pouvez faire.

Ne forcez pas

Les artistes aguerris sont habitués à surmonter des épreuves difficiles et à en ressortir grandis. Malheureusement, ce qui nous arrive en ce moment n’a rien à voir avec la difficulté d’apprendre un nouvel instrument, d’encaisser une critique négative ou de jouer face à une salle vide. En vous forçant à être productif pendant le confinement, vous risquez de saper votre motivation et le plaisir que vous éprouvez à vous consacrer à la musique. Différents facteurs peuvent conduire au burnout, mais il est en général lié au fait que nous consacrons plus d’énergie à notre carrière que nous n’en avons. Certains jours, vous n’avez probablement ni la patience ni la motivation de faire de la musique, mais vous ne devriez pas culpabiliser pour autant. Au lieu de vous forcer à travailler quand nous ne pouvez ou ne voulez pas, octroyez-vous une pause. Reposez votre instrument, rangez vos platines et réessayez un autre jour. Rappelez-vous que les artistes sont des marathoniens, pas des sprinters. Les pauses sont bénéfiques à votre carrière. Repousser ses limites quand la concentration et la motivation manquent ne l’est pas.

Faites ce que vous aimez le plus

En cette période, il est peut-être plus difficile que d’habitude de s’atteler à certaines tâches fastidieuses, comme envoyer sa musique à des rédacteurs de blogs ou maîtriser un morceau compliqué avec un instrument. Pour éviter le burnout, vous pouvez là aussi appuyer sur le bouton pause et vous consacrer aux aspects de la musique que vous préférez. Cela vous permettra d’avoir plus d’énergie et de garder votre passion intacte tout en structurant vos journées. Il est aussi très important d’essayer de vous libérer autant que possible des pressions externes. Si vous cherchez à profiter du confinement pour être aussi créatif que possible ou pour vous faire connaître par tous les moyens sans écouter vos besoins, vous risquez de passer à côté de ce que vous aimez le plus et de limiter votre créativité. Adaptez vos activités à votre situation personnelle.

Écoutez-vous

Dans des conditions normales, on se laisse souvent porter par la routine sans prendre le temps de réfléchir. Mais en ce moment, les conditions sont tout sauf normales : il est donc crucial de s’écouter pour éviter un burnout. Ainsi, n’ayez pas peur de ralentir pour analyser ce que vous ressentez. Demandez-vous si vous appréciez les activités auxquelles vous vous consacrez et dans quelle mesure elles vous rapprochent de vos objectifs. Savoir s’écouter fait partie intégrante de la vie professionnelle dans la musique, et bien que ce ne soit pas toujours facile à faire, c’est absolument nécessaire dans une période d’incertitude comme celle-ci. La première étape est d’analyser ses émotions et la deuxième, de les écouter et d’agir en fonction de celles-ci. Si vous êtes épuisé, submergé ou en manque d’inspiration, faites un pas en arrière et concentrez-vous quelque temps sur les aspects de votre vie qui ne sont pas liés à la musique. Vous serez peut-être un peu désorienté sur le moment, mais prendre un peu de recul peut sauver votre créativité sur le long terme.

Il n’existe pas de remède magique pour sortir indemne d’une telle crise, mais il est important de se rappeler que le burnout est une menace qui plane sur les artistes, même dans des circonstances optimales. C’est en adoptant un regard patient et bienveillant sur votre travail que vous pourrez continuer à créer et à développer de nouveaux projets artistiques.

Tags:

Notre playlist

Restez Informé

Inscrivez-vous à Notre Newsletter