ENVIE D’INTÉGRER UNE PLAYLIST SPOTIFY? VOICI LES ASTUCES À SUIVRE

[Note de la rédaction : article écrit par Fabrizio Galassi]

 

Cet article s’adresse à tous ceux qui ne s’appellent pas Ed Sheeran ou Drake et a pour but de vous donner des informations utiles sur l’importance des playlists Spotify dans la cadre de la promotion d’un artiste.

Aujourd’hui, on va se concentrer sur les playlists réalisées par les abonnés. Ces playlists bénéficient de milliers d’écoutes et peuvent vraiment booster la popularité de vos titres.

Les différences entre les playlists créées par les abonnés et les playlists générées par les algorithmes de Spotify sont facilement repérables à l’aide de quelques petites astuces.

-> Voici quelques conseils pour augmenter vos chances d’être inséré dans une playlist créée par les abonnés Spotify.


#1 Bien connaître sa propre musique est fondamental

Ecrire un titre, c’est comme regarder son enfant au spectacle de fin d’année de l’école : il sera certainement très beau et fort, même si au final il ne joue pas si bien.

C’est pour cela qu’il est important de savoir écouter ses propres titres de façon objective afin d’interpréter le style, le genre et le potentiel de votre sortie.

Les amis sont là pour ça : rassemblez les (pendant un dîner au restaurant par exemple), appuyez sur play et laissez vos amis écouter vos titres. Vous pouvez soit leur faire choisir leur musique préférée soit leur demander à quel genre musical ils associent votre musique.

Si vous avez la chance de connaitre quelqu’un qui travaille dans l’industrie musicale vous pouvez aussi lui demander quelques services.

Faites surtout attention à ne pas influencer leurs avis et leurs choix mais notez toutes les informations.

Après cette étape vous aurez identifié : votre titre le plus populaire et votre genre/style de référence.

#2 Recherchez des playlists qui vous ressemblent, le plus souvent possible

Prenez du temps, connectez votre téléphone et commencez à sonder Spotify à la recherche des meilleures playlists: celles qui proposent des titres similaires aux vôtres, les plus populaires également, mais surtout celles qui ont été créées par les abonnés.

Vous pouvez commencer par les playlists de reprises : sans doutes une des meilleures méthodes pour se faire remarquer.

Une des premières playlists qui apparaît est “#Covers” et elle a plus de 86.000 followers, un très gros volume (même si elle est loin des 2.4 millions d’abonnés de la playlist “Acoustic Covers” créée par Spotify).

Comme l’on peut constater “#Covers” a été mise en ligne par Saga Prommeedet. A ce moment, les réseaux sociaux sont d’une grande aide, ils nous permettent de trouver facilement son profil Facebook. On peut ainsi la contacter (en anglais, bien sur) : “Hello Saga, félicitations pour ta playlist #Covers. Avec mon groupe on vient de publier une reprise…” insérez le lien Spotify et votre titre.

Je vous conseille de répéter ceci pour le plus de playlists possible.

#3 Rapprochez-vous des compagnies qui produisent des playlists

Ils existent trois sites qui s’occupent de réaliser des playlists :  Topsify, Filtr e Digster. Les trois ont été rachetées par des majors : Universal (Digster), Sony (Filtr) et Warner (Topsify). Toutefois, il est possible de les contacter à travers leur site officiel pour qu’elles insèrent un de vos titres dans dans leurs playlists, même si vous n’êtes pas en contrat avec ces majors. Bien évidemment, avant de les contacter il faut identifier la playlist qui s’adapte à votre musique.

#4 Etes-vous sûrs d’avoir une bonne e-réputation?

Bien, maintenant vous savez comment contacter les créateurs de playlists. Important : avant de commencer à taper sur votre clavier, assurez-vous que votre image sur internet soit impeccable !

Pourquoi? Dès que votre destinataire ouvrira votre mail, il voudra tout de suite se faire une idée de qui vous êtes, exactement à l’image de votre prise de contact avec Saga Prommeedet, vous vous en souvenez ?

Rappelons les étapes les plus importantes :

  • Site officiel au top (www.NomDeVotreGroupe.fr)
    Il est important que votre site soit bien à jour, c’est encore mieux si on y trouve les liens de redirections sur les plateformes de streaming et un autre lien pour s’inscrire à votre newsletter.
  • Facebook
    C’est souvent le premier résultat qui s’affichera lorsque votre destinataire cherchera votre nom sur Internet : il doit donc être capable de refléter au mieux votre identité et vos réalisations
  • Instagram
    Faites en sorte que votre dernier post ne date pas d’il y a quatre mois : si vous voulez ‘vivre en ligne’ vous devez être actif
  • YouTube
    Organisez bien votre contenu, customisez votre page, créez des playlists et mettez à jour votre vidéo principale.

#5 Ré-investissez vos gains et utilisez les statistiques

L’insertion de votre titre dans une playlist peut vous aider à gagner des milliers de streams, vous pouvez facilement atteindre les 60.000 streams en quelques semaines. Ceci signifierait une rentrée d’argent significative, surtout pour ceux qui utilisent le service Publishing Administration de TuneCore. Vous pouvez utiliser ce petit budget pour impliquer votre public : organiser un concert, offrir le download gratuit d’un live, proposer un goodie à moitié prix, etc…

Un outil très important est les statistiques. Quand vous recevrez les relevés détaillés de Spotify, étudiez-les pour comprendre qui vous écoute et surtout d’où on vous écoute. Si vous remarquez une présence importante de streams dans un pays précis, vous pouvez tenter de contacter les radios locales, les magazines, les sites ou les agences de booking pour organiser une série de concerts.

Si vous avez des suggestions ou expériences à nous raconter, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire et rester en contact avec nous!

Les 7 bons conseils pour un artiste avant d’enregistrer en studio

Cet article a été rédigé par Alexandre Bananier, cofondateur du site Rekyou, plateforme de réservation de studio en ligne.  

Préparer son instrument

Il est important de garder en tête que même le meilleur ingénieur du son du monde n’est pas magicien. Une guitare complètement désaccordée reste un instrument qui sonne faux. Pensez toujours à bien accorder votre instrument avant un enregistrement studio, notamment pour les instruments à cordes, que l’on prendra même soin de réaccorder pendant la séance (surtout si les cordes sont neuves).

Connaître son morceau sur le bout des doigts

Autant pour vous, artiste, que pour l’ingénieur du son, il est important de bien connaître son morceau. Dans cette optique, il est très fortement conseillé de répéter intensivement pendant quelques jours afin de savoir précisément comment approcher les diverses parties de sa musique. Les hésitations, telles que la manière de chanter la deuxième phrase du premier refrain, sont à proscrire.

Choisir les morceaux à enregistrer

Comme vu dans le point précédent, avant d’enregistrer en studio, il est nécessaire d’avoir listé les morceaux à enregistrer… dans l’ordre !

Il est préférable de commencer par le morceau avec lequel on est le plus à l’aise. Un enregistrement en studio peut-être un peu déstabilisant pour la première fois puisque les conditions de jeu sont différentes. Alors autant mettre toutes ses chances de votre côté.

L’échauffement… Au studio d’enregistrement

Ce conseil pourrait paraître banal. Il fait cependant toute la différence au niveau de la fluidité du jeu et donc de la productivité au studio d’enregistrement. Si vous avez déjà joué sur scène, vous avez probablement constaté que l’on est toujours plus « dans l’ambiance » après quelques morceaux joués. Tout comme le live, il est nécessaire de s’échauffer avant de déclencher l’enregistrement. Cela sous-entend que vous allez devoir jouer quelques fois les morceaux de votre liste juste avant d’enregistrer.

Organiser son temps

Vous allez devoir estimer le temps nécessaire pour chaque morceau. N’hésitez pas à donner un peu de mou, on a souvent tendance à sous-estimer le temps passé au studio pour un enregistrement… Surtout lorsque c’est la première fois ! Cette étape est importante : quoi de plus frustrant que de devoir interrompre la séance avant d’avoir fini, faute de temps ?

S’entraîner à jouer au métronome

Jouer bien synchronisé au métronome permet à l’ingénieur du son d’effectuer l’édition de manière précise. Dans certains cas, c’est aussi le seul moyen pour permettre à un compositeur de réarranger votre composition grâce à la musique assistée par ordinateur. Vous l’aurez compris, il va falloir vous entraîner à jouer dans les temps de manière précise. Ici, deux options sont possibles : seul le batteur va jouer au métronome et les autres musiciens suivront, soit tout le monde joue au métronome.

Être en forme et bien réveillé

Il est important que l’artiste ou bien le groupe soient en forme ! Exit la fête alcoolisée jusqu’à 5h du matin la veille, arriver en pleine forme au studio d’enregistrement est une nécessité absolue.

En toute évidence, ce conseil s’applique encore plus pour les chanteurs et chanteuses dont l’instrument est la voix.

Enfin, après avoir passé en revue les 7 bons conseils pour un artiste avant d’enregistrer en studio, on aimerait vous communiquer l’ultime conseil : profitez de votre session enregistrement, amusez-vous et profitez de cette expérience qui sera sans aucun doute très enrichissante !
Réservez en ligne votre session sur Rekyou

Comment utiliser Instagram pour promouvoir votre musique?

[Note de la rédaction : cet article est écrit par Fabrizio Galassi]

Article traduit par Giorgia Oliva et Mathieu Rousselot

Avec plus de 900 millions d’utilisateurs mensuels, Instagram est en concurrence avec Facebook en tant que réseau social le plus populaire au monde. Il est donc nécessaire de maximiser les possibilités qu’offre ce réseau en impliquant sa fanbase grâce à une stratégie de communication adaptée.

1#  Comment augmenter votre nombre de followers

Ce n’est pas une chose facile. En plus d’être suivi les fans qui se rendent à vos concerts et vous suivent sur les plateformes de streaming et de téléchargement, l’objectif consiste également à trouver de nouveaux contacts. Une des meilleures méthodes est de suivre non seulement les comptes qui vous intéressent (labels, producteurs, musiciens, magazines, etc.), mais aussi les followers des comptes qui vous intéressent. Le taux des abonnements en retour se situe toujours aux alentours de 40/50%, ce qui signifie que si vous suivez 100 profils, vous aurez environ 40 profils qui souhaiteront être au courant de vos nouvelles.

2# Vie privée ou vie artistique?

Il faut considérer qu’Instagram est votre émission de téléréalité et que le public aime savoir ce que vous faites à ce moment-là. Cela ne signifie pas que vous devez remplir votre compte avec des dizaines de photos de la tasse de café que vous buvez, du croissant que vous mangez, de la route que vous conduisez, etc. Mais vous devez alterner votre contenu promotionnel avec du contenu relatant votre quotidien; de cette façon, le public vous fera confiance, sera plus proche de vous et vous récompensera au moment où vous publierez du contenu promotionnel.

3# Stories et vidéos

Commençons par la durée des vidéos : dans les stories vous avez 15 secondes, dans les vidéos jusqu’à 60 secondes. En même temps, les stories sont plus engageantes car elles représentent sont temporaires, le follower ne peut ne que regarder la vidéo à cet instant précis car elle va disparaitre 24 heures plus tard. Essayez de différencier ce que vous publiez dans les stories ou dans les posts, peut-être en inventant un nouveau format vidéo, comme s’il s’agissait d’un défi à relever; par exemple une reprise d’une chanson peut être divisée en blocs de 15 secondes. N’essayez pas de trouver le contenu parfait, il suffit de commencer et publier sur une base quotidienne, vous verrez que votre style prendra forme par lui-même.

4# Le hashtag

Puis arrive le moment le plus compliqué : la création des hashtags. Souvent, on passe beaucoup plus de temps dans le choix des hashtags que dans la composition du post. Suis-je en train d’en mettre trop? Pas assez? Quel serait le plus adapté? Quel est le plus tendance? Essayons de définir leur utilisation:

  • Un bon nombre est estimé entre 7 et 10 hashtags par message; si vous avez besoin de plus de mots, utilisez les commentaires. Mettre des mots-clés dans ces espaces vous permet d’avoir un message propre qui ne ressemble pas à du spam.
  • En plus des hashtags génériques, insérez des #personnels, qui concernent votre musique et qui sont reconnaissables (#TonNouveauTitre, #TitreAlbum, #CallToAction, etc.).
  • Utilisez des outils en ligne comme Websta.me, où vous pouvez voir quels sont les hashtags les plus utilisés en ce moment.

5# Étudiez vos ‘concurrents’ directs

Lorsque nous parlons de ‘concurrents’ dans le domaine de la musique, nous parlons d’artistes qui pourraient vous ressembler (genre musical similaire et/ou public similaire). Créer une liste de musiciens français et étrangers, commencez à les suivre et surtout participez à leur activité avec des commentaires, des ‘likes’ ou en répondant à leurs stories. Non seulement vous apprendrez à vous connaître les uns les autres, mais vous comprendrez beaucoup mieux le type de stratégie ou d’approche qu’ils ont avec leurs fans, le contenu posté, le moment où ils le postent, les posts personnels et les posts promotionnels : ils vous aideront à trouver votre style.

Utilisez les commentaires ci-dessous pour nous faire part de votre expérience ou pour nous donner des conseils.

Rétrospective ‘TuneCore en 2017’

Comment résumer une année si dense? Nous avons le sentiment que la semaine dernière, nous étions en train d’applaudir et de nous féliciter pour tous les succès rencontrés en 2016 par TuneCore, mais aujourd’hui, nous sommes sur le point d’entrer dans une nouvelle année.

Il existe tout de même une chose immuable, c’est la capacité des artistes qui composent la communauté TuneCore à briller. Nous sommes fiers, cette année encore, d’avoir aidé les artistes à gérer leur carrière en toute indépendance, à renforcer leur fanbase et à toucher 100% des royalties.

Au cours de l’année, TuneCore a participé et a organisé des événements et des conférences dans le monde entier – en créant un lien avec les artistes et en gardant toujours un objectif clair en tête : les aider à se faire entendre et à être rémunéré au mieux. C’est toujours stimulant de voir des artistes distribués par TuneCore gagner en popularité et montrer au monde entier qu’on peut réussir en étant indépendant. Revivons ensemble cette folle année 2017.

Les artistes TuneCore au top !

Cette année, les artistes, auteurs-compositeurs et arrangeurs distribués par TuneCore ont fait de sérieuses vagues, notamment lors de la cérémonie des GRAMMY awards. Voici la liste des nominés :

SZA – Best New Artist, Best Rap/Sung Performance, Best Urban Contemporary Album, Best R&B Performance 

Sylvan Esso – Best Dance/Electronic Album

Julian Lage & Chris Eldridge – Best Contemporary Instrumental Album

August Burns Red  – Best Metal Performance

K. Flay – Best Rock Song

Raul Midón – Best Jazz Vocal Album

Miguel Zenón – Best Latin Jazz Album

Tina Campbell – Best Gospel Performance/Song

The Walls Group – Best Gospel Performance/Song

CeCe Winans – Best Gospel Performance/Song, Best Gospel Album

Marvin Sapp – Best Gospel Album

Alex Cuba – Best Latin Pop Album

Los Amigos Invisibles – Best Latin Rock, Urban or Alternative album

Aida Cuevas – Best Regional Mexican Music Album

Blind Boys of Alabama – Best American Roots Performance

The Infamous Stringdusters – Best Bluegrass Album

Lisa Loeb – Best Children’s Album

En France, des artistes comme Rilès, Hugo TSR, Dadju, Dabs, Franglish ou encore Scridge ont connu des succès phénoménaux !

TuneCore au Midem, MaMa, et aux Rencontres Indés

TuneCore a, cette année encore, participé à certains des événements et conférences les plus importants de l’industrie musicale. C’est toujours très important pour nous de communiquer directement avec les artistes, les labels et les managers pour parler de leur stratégie et de leur carrière.

En France, TuneCore a été présent au Midem où Marie-Anne Robert, VP International, a été invitée à prendre la parole lors d’une table ronde et a conseillé les artistes sur l’importance des data pour les artistes indépendants.

Au MaMa, Mathieu Rousselot, le représentant de TuneCore en France, a participé à un panel sur les services aux artistes et a donné une masterclass sur le Do It Yourself .

TuneCore a également été partenaire de nombreux prix et initiatives pour les artistes indépendants : Prix Ricard SA Live Music, tremplin Music On Stage, prix des Etoiles Espoir du Parisien, Bars En Trans, Prix KR Découvertes, Soirée au YouTube Space, etc.

Mais surtout, TuneCore a organisé une tournée dans toute la France pour aller à la rencontre des artistes indépendants : les Rencontres Indés. Nous avons invité des experts de l’industrie musicale (Deezer, YouTube, Believe Digital, la Sacem, KissKissBankBank, ConfliktArts, programmateurs de salle/festival, attachés de presse, managers, etc.) afin d’échanger avec les artistes sur les bonnes pratiques à respecter pour un artiste indépendant. Nous sommes venus à votre rencontre à Marseille, Paris, Lyon, Annecy, Rennes, Lille, Nantes.

La dernière date s’est tenue sous la coupole du Parti Communiste à Paris avec près de 300 participants !

TuneCore dans le reste du monde

Aux Etats-Unis, TuneCore a été partenaire du SXSW, le plus gros évènement au monde de l’industrie musicale, et le plus large rassemblement de la scène indépendante, avec des participations à des panels et des tables rondes.

TuneCore a aussi été présent au festival A3C, spécialisé dans les musiques urbaines, à Atlanta.

En Angleterre, outre des Rencontres Indés organisées à Manchester, Birmingham et Nottingham, nous avons été partenaires de Focus Wales et du Liverpool Sound City.

En Allemagne, nous nous sommes arrêtés à Hamburg, Dusseldorf, Dortmund et sommes allés jusqu’à Vienne en Autriche. Nous avons aussi été partenaires du SPH Bandcontest et avons été présents au festival Reeperbahn.

En Italie, nous avons accompagné les tremplins CapiTalent et le Arezzo Wave Love Festival.

L’activité de TuneCore est donc mondiale, mais est surtout localisée à l’échelle de chaque pays avec des initiatives locales qui ont un vrai sens et une réelle valeur ajoutée pour les artistes indépendants.

Pour finir, nous tenons à féliciter tous les artistes TuneCore pour leurs succès. Nous sommes liés car vous nous aidez à être un distributeur digital incontournable, et nous vous aidons en trouvant les meilleures solutions pour soutenir la communauté indépendante.

Nous aimerions aussi savoir ce que vous avez prévu pour cette nouvelle année 2018. Partagez vos #2018Goals avec @TuneCore sur Twitter, Facebook ou Instagram.

Merci, bonne année et à très bientôt en 2018!

10 types de singles pour augmenter votre fanbase YouTube

[Note de la rédaction : cet article est écrit par Jesse Elmore et était initialement publié sur Hear The Music.]

Article traduit par Mathieu Rousselot et Giulio Marelli

Nombreux sont les artistes qui réussissent après avoir marqué le coup avec une seule bonne chanson. Avec des services comme Spotify, Youtube, et iTunes le single n’a jamais été aussi important.

Aujourd’hui, les musiciens ont accès à une technologie incroyable. L’enregistrement d’une simple chanson coutait auparavant des milliers d’euros en comptant le temps passé dans un studio, la location de matériel et le coût d’un ingénieur du son. Maintenant vous pouvez faire un studio chez vous pour une fraction du coût que cela représentait avant et enregistrer autant de chanson que vous le voulez à votre rythme.

De plus, grâce aux chaines Youtube vous n’avez plus besoin d’attendre d’avoir un album complet et prêt à l’envoi pour espérer avoir la chance qu’un label/maison de disque vous signe. Vous allez simplement sur YouTube, vous uploadez votre vidéo, et le monde entier peut immédiatement la voir.

Cependant, je sais que ce n’est pas aussi simple. Vous avez toujours besoin que des personnes s’abonnent à votre chaîne, vous suivent sur twitter, et se connectent avec vous sur tous les autres réseaux sociaux. Mais c’est un fait : il est plus simple aujourd’hui de partager sa musique et d’être en relation avec le reste du monde qu’auparavant.

Avec tous ces outils à votre disposition, il ne fait aucun doute que vous vouliez mettre vos derniers titres en ligne aussi vite que possible. Produire et enregistrer de nouveaux titres de manière régulière afin que vos fans en profitent, les partagent, et les achètent est important mais que se passera-t-il si vous n’avez plus d’inspiration ?

Si vous hésitez sur votre prochain single, voici ma liste des dix différents types de singles qui feront plaisir à vos fans à coup sûr.

1. les chansons live

Vous n’avez pas de nouveau titre à enregistrer ou à mettre en ligne ? Que dites-vous de publier un enregistrement live de votre dernier concert ? C’est un bon moyen de redonner un second souffle à vos titres. Cherchez dans vos vidéos Youtube le titre le plus populaire auprès de vos fans et repostez une version live de ce titre.

Personne ne s’attend à un mixage parfait pour un titre joué pendant un concert, alors ne laissez pas ceci vous arrêter. Vos fans ADORERONT voir comment votre musique sonne en vrai et cela vous donnera de la matière à montrer lors de vos prochaines contacts avec des bookers/programmateur.

2. Les reprises

Faire des reprises est un moyen parfait pour attirer des nouveaux fans. Quand vous recherchez un titre sur YouTube ou Google qu’est-ce que vous cherchez ? Probablement des artistes comme vous. Faites attention de bien citer le nom de l’artiste original dans le titre de vos chansons et vos reprises apparaitra dans les résultats des recherches.

La nostalgie est un sentiment fort et faire des reprises fera inspirera ce sentiment chez les personnes qui partagent vos gouts musicaux et qui aiment les mêmes artistes que vous. A ce stade, ils doivent juste faire un petit effort supplémentaire pour écouter tout votre catalogue et devenir ainsi un fan de votre musique.

3. Traduction

Parlez-vous plusieurs langues ? Enregistrez-vous des chansons dans chacune de ces langues ? Si ce n’est pas la, pourquoi ? Enregistrez quelques-unes de vos chansons dans une langue différente et augmentez la taille de votre audience potentielle.

J’ai entendu des reprises magnifiques où le chanteur changeait de langue pendant à l’intérieur même de la chanson.

4. Votre chanson la plus récente.

Ce point est plus que logique, mais c’est aussi l’un des plus importants. Si vous enregistrez une chanson dont vous êtes fier, publiez-la. Même si ce n’est pas votre titre favori ou que vous êtes en train de travailler sur une chanson que vous préférez. Plus de chansons = plus de vues. Vous ne savez jamais quel titre vous mènera au niveau supérieur.

Je ne recommande pas de laisser ne pas publier un titre qui est terminé à moins que vous ayez une très bonne raison de le faire. Si vous ne le publier pas, personne n’en entendra jamais parler. Logique non ?

5. Chanson rare ou jamais publiée.

Avez-vous des titres laissés dans un coin de votre ordinateur que vous n’avez jamais mis en ligne ? Vous faites habituellement de la musique psychédélique new-age sur des chants gutturaux, et le titre pop que vous venez d’enregistrer n’a pas sa place sur votre album ? Postez-le !

Vos fans adoreront l’écouter, même si ce n’est pas ce que vous faites habituellement.

6. Chanson de Noël

Vous voyez les grands artistes faire ça chaque année. Vous pouvez soit écrire une nouvelle chanson de Noël ou reprendre un classique. Novembre et Décembre sont des mois importants pour la consommation de musique et tout le monde est prêt à écouter des chansons de Noël.

Si vous avez composé quelques titres originaux, vous pouvez les associer à des reprises de classiques afin de toucher plus de monde. Comme je le disais plus haut, la nostalgie est un sentiment fort.

7. Musique en rapport avec l’actualité.

Avez-vous une opinion unique ou intéressante sur un sujet d’actualité ? Ecrivez une chanson et enregistrez-la aussi vite que possible. Une chanson qui traite de ce gros blockbuster trouvera son audience aujourd’hui et non dans 3 mois.

Vous pouvez trouver de l’inspiration pour ce type de chanson dans les actualités, les films, à la TV, chez les autres artistes, ou n’importe où. Le plus important est de poster le titre pendant que le sujet est encore chaud.

8. Version acoustique/alternative

Dans le même registre que la version live, enregistrez une version acoustique ou alternative de quelques-unes de vos chansons les plus populaires. Changez les instruments, les arrangements, ou la production et mettez-les en ligne. Vos fans les plus dévoués aiment entendre leur chanson favorite en version « acoustiques ».

Si vous avez sauvegardé des mix alternatifs au moment de l’enregistrement, revenez dessus et regardez s’il y a quelque chose que vous pourriez utiliser.

9. Remix

C’est une version alternative très spécifique d’une chanson. En fonction du type de musique que vous faites, les remix peuvent ou non s’accorder avec votre fanbase. Si un remix pourrait, selon vous, être apprécié par vos fans mais que vous ne savez pas comment vous y prendre, contactez des artistes ayant de l’expérience. Demandez-leur s’ils veulent travailler avec vous, envoyez-leur votre chanson et voyez ce qu’ils en font.

Travailler avec un autre artiste est mutuellement bénéfique et peut mener à des créations originales qui n’auraient jamais vu le jour autrement.

10. Version instrumentale

Une version instrumentale d’une musique peut être faite de différentes manières. Vous pouvez simplement retirer les voix et laisser la musique telle quelle, ou vous pouvez incorporer une nouvelle partie instrumentale pour combler l’absence de la partie vocale, ou réinterpréter complètement et réenregistrer la chanson intégralement.

Cela peut créer un très fort engouement, notamment auprès de vos plus gros fans.

Conclusion

J’espère que ces 10 différents types de singles vous ont donné de nouvelles idées pour produire des nouveaux titres. Rappelez-vous que vous devez vous efforcer de sortir de nouvelles chansons très régulièrement et qu’il est préférable de varier le type de single que vous postez. Cela augmentera votre fanbase et suscitera l’intérêt pour vos prochaines sorties!

FOCUS ARTIST : Lysistrata, vainqueur du prix Ricard SA Live Music 2017

Propos recueillis par Mathieu Rousselot, Brand Manager France

 

Lysistrata a remporté le tremplin Ricard SA Live Music en 2017. Charles Féraud, leur manager, nous explique les étapes clés de la carrière du groupe et ce que leur a apporté ce prix prestigieux.

1. Bonjour, peux-tu te présenter et nous parler de ce que tu fais ?

Je m’appelle Charles, je suis tourneur depuis cinq ans et manager de Lysistrata depuis un an.

Mon travail est de proposer et vendre des groupes de musique à des salles, festivals ou tout autre organisateur. C’est aussi accompagner de jeunes projets dans leur développement en France et dans d’autres pays.

Le but premier est de faire en sorte que mes groupes deviennent professionnels (intermittents) et les conseiller au mieux sur tout le reste (recherche de partenaires, choix artistiques, stratégie…)

2. Peux-tu nous dire deux mots sur Lysistrata ?

Je les ai découvert grâce à Blandine Tissot-Rosset qui gérait un lieu culturel dans un petit village nommé Vénérand (Poitou-Charente) et que je ne remercierai jamais assez. Je les ai écoutais deux minutes et j’ai pris une grosse claque, je suis ensuite allé les voir en live et j’ai décidé de m’engager avec eux (et eux réciproquement) il y a un an.

3. Comment s’est passée l’inscription et le processus de sélection jusqu’à la finale ?

Le groupe s’y est inscrit en novembre 2016 il me semble. Ils ont été retenus dans le Top 100 grâce au vote du public (ce qui ne sera plus le cas pour le prochain prix) puis dans le top 10 sélectionné par un jury. Chacun des dix retenus a ensuite été filmé et interviewé par l’équipe Ricard SA Live puis le jury a retenu un seul groupe.

4. Qu’à représenté l’apport du prix Ricard dans la carrière de Lysistrata ?

Le prix est tombé pile poil quand Lysistrata a commencé à se faire connaître auprès du secteur musical (avec leur concert aux Transmusicales de Rennes en décembre 2016) donc au bon moment.

Il a été un accélérateur grâce aux cours au Studio des Variétés à Paris (cours de chant), aux modules dispensés par l’Irma (management, label, édition…), à l’enregistrement complet d’un Ep et à sa promotion, à la réalisation de quatre vidéos et enfin aux dates de tournée.

Au delà de tout ça, je veux préciser aussi que toute l’équipe de ce prix est vraiment au top. Ce sont des personnes (Adrien, Séverin, Rod, Romain,…) qui portent le projet avec passion et un réel professionnalisme, ça a vraiment été un plaisir de travailler avec eux.

5. Quelles sont les prochaines étapes pour Lysistrata ?

Nous sommes en ce moment sur la sortie du premier album The Thread (20 octobre 2017), sur la tournée 2017/2018 qui accompagnera cette sortie et sur des dates de plus en plus fréquentes à l’export (Canada, Nouvelle Calédonie, Japon, Allemagne,….).
Les trois membres du groupe sont aussi intermittents depuis cet été.

6. Quels conseils donnerais-tu à un artiste qui débute sur TuneCore par rapport au prix Ricard ? Comment savoir si on est prêt pour s’inscrire ? Comment maximiser ses chances d’être retenu ?

Déjà, être en accord avec l’idée du sponsoring et mécénat dans la musique, c’est quelque chose qui n’est pas « culturellement » intégré et approuvé en France mais plus dans les pays anglo-saxons où des marques apportent leur soutien au secteur musical.

Être aussi dans une phase de développement assez poussé, que le groupe maîtrise bien son propos musical et qu’il soit bon en live.

Le fait qu’il n’y ait plus le vote du public dans la phase de sélection est aussi une grosse nouveauté, ça va demander au jury d’être encore plus attentif.