4 conseils pour vous aider dans l’écriture de vos paroles

Par Cliff Goldmacher, traduit par Mathieu Rousselot

“Qui vient en premier : la musique ou les paroles ?” C’est une question classique que tous les auteurs/compositeurs se posent. Selon moi, il n’y a pas de réponse simple — ou juste — à cette question. Parfois, c’est la musique, d’autres fois, les paroles et souvent, c’est un mélange mystérieux. Mais le plus important, c’est qu’il n’y a pas ‘une’ manière d’écrire une chanson. Certaines des plus belles (et des pires) chansons jamais écrites ont été créées en utilisant des techniques similaires. Afin de mieux comprendre ceci, je vais décrire 4 manières différentes pour écrire un titre, ainsi que des choses à faire et à ne pas faire que vous pourrez garder en tête.

  1. L’écriture basée sur un titre fort / une accroche

Avoir le sens de la formule, trouver des titres accrocheurs est un art en soi. Si vous en êtes doté, vous êtes chanceux ! Si c’est le cas, voici quelques éléments à retenir.

À faire – n’oubliez pas de faire en sorte que toutes vos paroles supportent et mettent en valeur votre accroche. L’accroche ne fonctionne que si vous construisez les bases autour qui vont lui permettre de créer un effet.

À ne pas faire – n’oubliez pas de donner à la chanson des vraies émotions. Il est possible d’être tellement concentré sur l’effet lui-même que vous oubliez d’être sincère. Même si c’est difficile à expliquer pour un fan, la chanson ne produira pas le même effet sur eux s’il n’y a pas cette émotion.

  1. L’écriture basée sur une idée générale / un concept

Parfois, vous avez vécu une expérience ou vous avez une idée qui semble assez forte pour mériter d’en faire une chanson. C’est un bon point de départ.

À faire – capter un sentiment ou une émotion liés à votre concept. Évidemment, vous vous sentez assez fort pour pouvoir écrire une chanson sur cette idée, donc plongez-y profondément et racontez cette histoire sans détour.

À ne pas faire – être trop vague. Étant donné que cette chanson n’est pas basée sur une accroche, vous devrez résumer votre concept en une phrase ou une tournure concise. Ceci viendra probablement naturellement lorsque vous serez en train d’écrire les paroles. Une chanson qui n’intègre pas ce résumé de l’idée générale risque d’être trop diffus pour garder l’attention de vos fans.

  1. L’écriture basée sur une idée de mélodie

Si vous êtes un auteur qui compose ses chansons à partir de mélodies, vous serez exposé à d’autres défis. Les mélodies accrocheuses et harmonieuses sont une denrée rare et doivent donc être traitées avec le respect qu’elles méritent.

À faire – faites honneur à votre mélodie et construisez votre chanson à partir de celle-ci. À garder en tête : vos fans retiendront la mélodie bien avant de retenir les paroles, donc en avoir une bonne n’est pas à prendre à la légère.

À ne pas faire – laisser la mélodie vous guider vers des paroles maladroites ou des phrases aseptisées. Alors qu’une belle mélodie est une partie intégrante de votre chanson, ce n’est pas le seul élément. Faire du remplissage sur la partie paroles n’est pas une solution acceptable quand on écrit à partir d’une mélodie. Souvenez-vous que c’est la combinaison d’une mélodie accrocheuse et de paroles authentiques qui donne une grande chanson.

  1. L’écriture basée sur un riff de guitare / une suite d’accords

Quand vous prenez votre guitare ou vous asseyez à votre piano, c’est souvent un riff ou une suite d’accords qui viennent en premier. Ce qui est une bonne chose !

À faire – creusez-le, développez-le pour vous en emparer. Ceci peut vraiment définir le ton du morceau et vous inspirer toutes sortes de mélodies et d’idées de paroles. Par ailleurs, une suite d’accords qui fonctionne bien est ce que les fans retiendront en premier lorsqu’ils écouteront votre chanson.

À ne pas faire –  ne vous reposez que sur ce riff ou cette suite d’accords au détriment de la mélodie ou des paroles. Ce n’est pas le moment d’être paresseux. Un riff ou une suite d’accords – dans la plupart des genres musicaux – ne représente qu’un arrangement et ne constitue pas une chanson en soi. Sans une mélodie forte et des paroles, il est totalement impossible d’obtenir un titre de qualité.

Conclusion

Comme je le disais au début de l’article, il n’existe pas une seule manière d’écrire une chanson. Je recommande chaudement d’essayer toutes les approches d’écriture possibles. Souvent, en tant que compositeurs, nous nous retrouvons dans une impasse dans laquelle nous nous engouffrons encore et encore. Ceci peut s’avérer e réconfortant, et même résulter sur une certaine productivité, sur le long terme, il se peut que ça n’aboutisse pas sur les chansons les plus inspirées que vous pourriez écrire. Pourquoi ne pas quitter votre zone de confort et essayer une autre approche ? On ne sait jamais ce qui peut advenir.

Bonne chance !